God of War: Chains of Olympus - As Geek As Got

God of War: Chains of Olympus

God of War: Chains of Olympus - PSP"On ne peut jamais être tranquille avec ces foutus dieux grecs! Quand ils ne passent pas leur temps à se disputer les faveurs des mortels, ils n'ont rien de mieux à faire que de se foutre sur la gueule à coups de demi-dieux et autres coups tordus!"
Voilà la version soft de ce qu'a du se dire Kratos quand Morphée a commencé à foutre le bordel en Olympe en endormant tous les dieux, chargeant ainsi notre héros à traverser de nombreux niveaux et à endurer des milliers de coups afin de délivrer les dieux.

Voilà donc enfin le God of War version PSP! Vu la renommée mondiale des deux premiers volets sur PS2, le pari était osé pour les studios Ready At Dawn de transposer le titre sur la petite portable de Sony. Mais les développeurs s'en sont sortis avec brio en réalisant un épisode spécifique à la PSP qui n'a pas à rougir devant les versions de salon, si ce n'est par sa durée de vie un peu plus courte.

God of War: Chains of Olympus - PSP

Bien que la PSP soit un peu moins puissante que la PS2, God of War: Chains of Olympus est aussi fluide et aussi beau que le premier volet de la saga. Pour ce faire, il a fallu que Sony mette à jour sa console pour que son processeur tourne à pleine vitesse (333MHz au lieu des 222MHz habituels). Si la PSP Slim a été étudiée dans cette optique, il faut avouer que sur une PSP de première génération la batterie est mis à mal par cet overclocking. Le jeu en vaut néanmois la chandelle mais il ne faut pas espérer jouer plus de deux heures à God of War loin d'une prise de courant.

God of War: Chains of Olympus - PSP

Graphiquement, le jeu est donc à la hauteur des attentes des joueurs qui ne verront que peu de différences avec les versions de salon. God of War: Chains of Olympus est absolument magnifique et pousse la PSP dans ses derniers retranchements. Les décors comme les personnages sont détaillés, les animations de très bonne facture et les boss impressionnants, même s'ils ne font plus autant d'effet que lors de la toute première partie à un God of War.
On peut toutefois noter que la profondeur de champ est un peu plus faible que sur PS2 et que les décors sont un peu moins impressionnants mais rien qui ne choque une fois dans le feu de l'action.

God of War: Chains of Olympus - PSP

Autre difficulté de la version PSP, l'absence de deuxième stick analogique contrairement au pad de la PS2 qui permettait à Kratos d'esquiver les coups. Les développeurs ont donc choisi un autre système: l'utilisation des deux gachettes en plus du stick analogique.
Si les esquives lors des premiers combats laissent à désirer pour les habitués de God of War version PS2, on reprend rapidement nos marques surtout que les autres contrôles n'ont pas évolué. Les coups et les enchaînements pleuvent donc sur les adversaires de Kratos avec la même fureur que sur les versions de salon.

God of War: Chains of Olympus - PSP

Côté gameplay, on retrouve trait pour trait celui des versions PS2, tout en nervosité et en actions sauvages. Il faut dire que Kratos n'est pas un enfant de choeur et il sait manier les armes qu'il a en sa possession. Dans ce volet, il n'utilisera que ses doubles-lames, le gant de Zeus et le bouclier lumineux qui permet de renvoyer les attaques à distance de ses ennemis (bien pratique pour le boss final mais chuuuut!).

God of War: Chains of Olympus - PSP

Bien que ce soit un épisode original de la saga du Ghost of Sparta, vous avez sûrement noté que je n'arrête pas des comparaisons avec la version PS2. Même si c'est tout à l'honneur de la portable de Sony de tenir une telle comparaison, c'est aussi là que réside le problème: hormis l'histoire spécifique, il n'y a que très peu de nouveautés sur cette version PSP. On se retrouve donc avec un très bon titre, qui ravira les fans de la première heure comme ceux qui découvrent la saga pour la première fois, mais qui ne fera qu'amuser ceux qui ont apprécié les précédents volets à cause d'une certaine lassitude. Il faut dire que ce titre ne renouvelle en rien l'expérience de jeu de la série, expérience qui se répète un peu trop souvent depuis le premier volet.

God of War: Chains of Olympus - PSP

Le bon côté des choses, c'est que finalement la courte durée de vie du titre n'est pas un problème. On est content d'en venir à bout après moults combats féroces mais on est aussi content de changer de jeu pour essayer d'obtenir un peu de fraîcheur vidéoludique, trop rare sur cette petite portable qui vit à l'ombre de ses grandes soeurs de salon.

God of War: Chains of Olympus - PSP

God of War: Chains of Olympus n'est pas un mauvais titre, loin de là! C'est un parfait défouloir et un très bon jeu pour les personnes qui n'ont pas encore goûté au charme à la frénésie destructrice de Kratos.
Les autres n'y trouveront qu'un très bon défouloir qui rappelle bien des aventures passées. Ce n'est pas désagréable mais c'est quand même bien dommage. Espérons que la version PS3 annoncée récemment apporte un peu de nouveautés dans cette saga épique.

Les images proviennent de différentes sources mais semblent fournies par l'éditeur. Et encore, j'ai essayé de ne pas prendre les nombreuses soit-disantes captures d'écran qui puaient la retouche sous Photoshop. Je regrette vraiment de ne pas avoir réinstallé le plugin qui me permet de faire des copies d'écran directement sur ma PSP pour le coup.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

une création Spoutnik Concept