Apple iPhone - As Geek As Got

Apple iPhone

Apple iPhoneAprès un peu plus d'un mois en compagnie du dernier joujou d'Apple, il est temps pour moi de vous donner mon avis sur l'iPhone. Bien que ce téléphone déchaine les passions, je vais essayer d'être objectif en vous disant pourquoi je considère que c'est le téléphone de l'année sans omettre tous ses inconvénients.


Petite précision, il s'agit d'un iPhone US en 1.0.2, importé et désimlocké. La version française proposée par Orange risque d'être légèrement différente.

L'extérieur

Vu le buzz qui a accompagné l'annonce et la sortie de l'iPhone, tout le monde a vu au moins une photo de la bête. Et s'il y a bien un domaine où il fait l'unanimité, c'est bien sur son design.
Oui, l'iPhone est très beau avec son grand écran sur la face avant, son dos en métal brossé et son design tout en sobriété. Le téléphone d'Apple est très bien fini et utilise des matériaux qui font passer les autres mobiles pour des jouets en plastique.

Apple iPhone Apple iPhone

Mais c'est quand on l'allume pour la première fois que l'on prend une vraie claque: l'écran est absolument magnifique avec des couleurs et une netteté encore jamais vues sur un appareil mobile. De plus, l'iPhone reste parfaitement lisible en plein soleil du fait de la technologie multitouch bien différente des écrans tactiles conventionnels. Peu de téléphones peuvent en dire autant, la plupart des écrans couleurs, qu'ils soient tactiles ou pas, sont quasiment illisibles dans ces conditions.
Les deux photos suivantes ont été prises un jour très ensoleillé et l'iPhone face au soleil sur la première:

Apple iPhone Apple iPhone

Mais son côté monolithe à la 2001 a aussi ses inconvénients. Tout d'abord la prise en main n'est pas parfaite, l'iPhone n'est pas léger (on a même l'impression qu'il est lourd bien qu'il ne pèse que 135g) et il ne tient pas bien en main car il est trop lisse.
Comme beaucoup de téléphones, l'iPhone a une facheuse tendance à devenir "gras" et sa grande surface vitrée n'arrange pas les choses, l'écran étant le premier à garder les traces de doigts. Prévoyez un chiffon ou comme moi une housse nettoyante:

Apple iPhone Apple iPhone

Il n'en demeure pas moins que l'iPhone est un très bel objet qui a su transcender le design des iPods précédents pour offrir une qualité de fabrication rarement vue sur un téléphone grand public. L'écran est très résistant aux rayures tout comme le métal brossé au dos.

Apple iPhone Apple iPhone

Premier contact avec l'OS

Continuons avec le coeur de l'iPhone, son système d'exploitation. Celui-ci est une version spéciale de MacOs X qui en garde toute la philosophie. On retrouve donc tout ce qui fait la force de l'OS d'Apple: une interface léchée remplie de petits détails. Chaque action est l'occasion d'une animation, qu'il s'agisse d'envoyer une photo par mail ou d'effacer une note.
Mais on retrouve aussi ses défauts et en particulier une certaine simplicité graphique qui masque des options pourtant bien utiles.

Apple iPhone Apple iPhone

Il n'empêche que la navigation dans les menus ou les applications est fluide, bien plus fluide que dans tous les autres téléphones que j'ai eu jusqu'à présent. Mais ce qui surprend le plus, c'est son côté intuitif. L'iPhone est fait pour que l'utilisateur n'ait pas à lire la notice pour en comprendre le fonctionnement. Tout s'y déroule sans accroc, une pression par là, un mouvement du doigt par ici et si on veut basculer l'affichage d'une image, il suffit de basculer le téléphone.

Apple iPhone

C'est là le principal charme de l'iPhone, c'est un jouet rassurant qui fonctionne sans poser de problème.
Sans compter le côté tactile qui nous lie encore plus au téléphone. C'était déjà l'un des points forts des iPods qui proposaient une roulette tactile plutôt que des boutons désagréables comme ses concurrents. Cela semble anodin mais ce rapport physique est à mon avis l'une des raisons du succès de l'iPod.

Premières frustrations

Malheureusement, le charme qui s'installe lors du premier allumage de l'iPhone ne dure pas très longtemps et on se rend compte rapidement des nombreuses limitations de l'appareil. (En premier lieu lorsqu'il faut le désimlocker mais ça, c'est de bonne guerre.)

Plus embêtant, il n'est pas possible de transférer ses contacts depuis la carte SIM ou en les envoyant par bluetooth depuis son précédent téléphone ou depuis un ordinateur.
Il y a bien une synchronisation avec Outlook mais comme Active Sync n'a jamais voulu fonctionner correctement sur mes différents PC, je n'ai jamais utilisé le logiciel de gestion de PIM de Microsoft avec mes précédents smartphones.

Pas grave, me suis-je dit, je vais les rentrer à la main... et j'ai fait la découverte du clavier virtuel! Que les choses soient claires, le clavier virtuel de l'iPhone est sûrement le meilleur que l'on puisse trouver sur le marché actuellement mais il est quand même loin de valoir le moindre clavier mécanique, même après un mois d'utilisation. Et n'espérez pas utiliser un clavier bluetooth avec l'iPhone car il ne les gère pas, du moins pour l'instant.

Apple iPhone Apple iPhone

Malgré tout, le fossé est tel entre le téléphone d'Apple et ses concurrents qu'on lui pardonne ses premiers défauts. Le bluetooth fonctionne bien quand on se limite à une oreillette (et uniquement pour ça) et on ne rentre le gros de ses contacts qu'une seule fois normalement.

L'iPhone en tant que téléphone...

Intéressons nous maintenant à la première utilisation de l'iPhone, la plus importante, la téléphonie. Autant vous le dire tout de suite, je trouve que le smartphone d'Apple est vraiment à la hauteur, ce qui est d'autant plus étonnant que c'est le premier téléphone fabriqué par la firme de Cupertino.

Apple iPhone Apple iPhone

L'interface de la partie téléphone est aussi claire que le reste, avec des onglets permettant de passer de son répertoire au journal des appels en passant par ses favoris. Tout y est intuitif, on appuie, on fait défiler, on édite et on supprime de la façon la plus naturelle qu'il soit.

Apple iPhone Apple iPhone

Et le matériel suit. L'iPhone a une bonne sensibilité au réseau et se tire des situations délicates sans avoir à rougir face à un Nokia ou un HTC. Il a un peu plus tendance à perdre la connexion qu'un Nokia dans les lieux mal couverts mais il se rattrape en récupérant le signal plus rapidement que ses concurrents.

Le son est clair et mes interlocuteurs ne se sont jamais plaints de sa qualité (je ne peux pas en dire autant du contenu de nos conversations ^_^). L'écouteur est peut être un peu faible quand on est dans un environnement bruyant mais c'est bien le seul reproche que je peux lui faire.

L'iPhone n'étant pas 3G, il ne propose pas de service de visio-conférence ce qui ne manquera pas à grand monde je crois. Plus embêtant, il ne gère pas non plus les MMS, ce qui pourra déranger certaines personnes bien que je ne conçoive pas l'intérêt de ces SMS++.

Malheureusement les SMS aussi sont à la traine. Il y a bien une chouette interface qui permet de les suivre comme une discussion mais celle-ci est à l'image du reste: affreusement bridée. Il est donc impossible de supprimer un SMS sans supprimer toute la discussion, il n'y a qu'une discussion par interlocuteur, il est impossible de savoir le nombre de caractères du SMS en cours d'écriture, on ne peut pas être prévenu lorsque notre destinataire reçoit son message et j'en passe. Si l'on ajoute à cela le clavier virtuel, on se rend vite compte que l'iPhone n'est pas la machine idéal pour les accros du texto.

Apple iPhone Apple iPhone

l'iPhone en tant que lecteur MP3

Quand Steve Jobs l'a annoncé en janvier dernier, il a présenté l'iPhone est le meilleur iPod jamais construit par Apple. Et quand on voit que les derniers lecteurs MP3 de la marque sont soit des iPhones castrés soit des iPods classiques qui essaient tant bien que mal de reprendre l'interface de l'iPhone, on ne doute pas une seconde des allégations du dirigeant d'Apple.

Et pourtant, l'expérience musicale commence mal! En effet, comme les iPods, l'iPhone n'est pas reconnu comme un disque dur externe ce qui nous oblige à passer par iTunes pour gérer les chansons.
Mais contrairement à mon iPod Nano, on ne peut pas simplement faire glisser ses MP3 depuis l'interface d'iTunes ou du Finder vers l'icône de l'iPhone. Non, il faut passer par des listes de lectures bien chiantes. On finit par s'y faire et même par y trouver quelques avantages mais c'est loin d'être aussi simple qu'avec un Sony-Ericsson W950i par exemple.

Une fois les 7,2Go disponibles sur l'iPhone bien remplis, on se dit qu'on va pouvoir enfin en profiter. Une fois encore, c'était sans compter la mesquinerie d'Apple et son idée saugrenue de proposer un port jack 3,5mm... non standard!
En effet la coque de l'iPhone remonte trop pour que les casques classiques (même les non-coudés) puissent s'insérer dans le jack. Résultat des courses, vous êtes obligés soit d'acheter un adaptateur soit de vous armer d'un cutter pour massacrer vos écouteurs afin qu'ils rentrent dans la prise, l'utilisation des écouteurs fournis avec l'iPhone n'étant pas du tout envisageable vu leur piètre qualité.

Apple iPhone Apple iPhone

Une fois que vous avez enfin réuni toutes les conditions pour profiter pleinement de votre nouveau jouet, vous pouvez enfin profiter de son interface si jolie nommée Coverflow.
Là dessus aucune discussion possible, Apple enterre tous ses concurents. Pas un mobile signé Sony-Ericsson ou Nokia ne peut prétendre faire le poids face à la partie iPod de l'iPhone. Tout y est fluide, joli et pratique. On peut naviguer par chanson, par artiste, par album (sous forme de liste ou en faisant défiler les pochettes) et écouter ses podcats. Les grincheux diront qu'il manque une fonction de recherche mais je peux vous dire que je ne l'ai jamais regrettée.

Une petite vidéo pour illustrer mes propos:


Si je ne suis pas le mieux placé pour vous parler de la qualité sonore de l'iPhone, je peux quand même vous dire qu'elle est du niveau de mon iPod Nano 2G. Ce n'est donc pas une référence dans le domaine, mon S-E W950i ou même mon antédiluvien Archos Jukebox offrent un son de meilleure qualité, même pour un pékin moyen comme moi.
Ce n'est pas que le son est mauvais, loin de là, mais il n'est pas aussi bon que celui qu'on trouve avec la majorité des téléphones et des lecteurs MP3. C'est néanmoins largement suffisant pour une utilisation dans la vie de tous les jours.

L'iPhone en tant que tablette internet

Dernière utilisation de l'iPhone: la navigation sur Internet, l'accès aux mails, à Google Maps et à YouTube. Car ne croyez pas que le wifi est proposé uniquement pour faire joli, l'iPhone est doté d'un navigateur internet qui est loin d'être là pour la décoration.
C'est en fait une version light de Safari, le navigateur fourni avec MacOs X. Basé sur le même moteur de rendu que le navigateur présent sur les Nokia sous Symbian, le navigateur de l'iPhone offre un confort inégalé. Entre la navigation à la main plutôt qu'au joystick et un rendu des pages très proche de celui que l'on peut trouver sur son ordinateur personnel, c'est clairement l'un des points forts du téléphone d'Apple face à ceux tournant sous Windows Mobile ou Symbian.

Apple iPhone Apple iPhone

Pour ceux qui s'inquiète de lire des articles entiers sur un si petit écran, l'iPhone propose de zoomer sur une partie du texte en tapant deux fois dessus. La zone concernée vient alors remplir tout l'écran.
On peut aussi doser le zoom de manière plus précise en zoomant/dezoomant avec deux doigts ainsi que faire basculer l'affichage en mode paysage en tournant le téléphone.

Apple iPhone Apple iPhone

Parmi les reproches que l'on peut lui faire, citons l'absence d'un plugin Flash, l'impossibilité de télécharger la moindre image ou le plus petit fichier et une instabilité chronique qui le fait planter régulièrement.

Beaucoup de personnes reprochent aussi à l'iPhone de se limiter à l'EDGE et à ses débits plus faibles que ceux de la 3G. Pour avoir utilisé quelques temps mon iPhone avec ma carte Orange Data Illimités, je peux vous dire que surfer en EDGE n'est pas si pénalisant que cela. Les sites se chargent bien moins vite qu'en wifi mais en comparaison avec mon Nokia E61 en 3G, les temps de chargement ne sont pas beaucoup plus élevés.

J'ai enregistré une vidéo pour que vous puissiez vous faire une idée de ce que donne le surf en EDGE chez Orange. Je suis allé sur des sites plutôt lourd comme la page d'accueil du Monde ou encore ce test (2,1Mo à charger quand même) ainsi que des sites plus légers.
Le démarrage de l'iPhone au début me permet d'être sûr que le cache de Safari est vide.


Le client mail est quant à lui fonctionnel et sobre. On retrouve les principaux protocoles de récupération du courrier comme le POP ou l'IMAP mais l'iPhone n'est pas compatible avec les systèmes push-mail. Les pièces jointes sont gérées et le client mail accepte sans broncher les fichiers courants (JPEG, PDF, XLS, DOC).
Une fois encore, cette application n'est pas exempt de défauts. On notera particulièrement l'impossibilité d'effacer plusieurs mails en même temps, l'absence d'un filtre pour les SPAMs et l'impossibilité de sauvegarder les pièces jointes ailleurs que dans le client mail.

Apple iPhone Apple iPhone

Google Maps est aussi présent de base dans l'iPhone. Il s'agit d'une version spécifique au portable d'Apple qui apporte juste la gestion de l'écran tactile multipoint. Si elle est toujours utile pour rechercher une adresse ou pour perdre son temps en jouant avec les cartes satellites, on reste quand même sur sa fin vu qu'il est impossible de se servir d'un GPS bluetooth pour avoir une vraie solution de navigation.

Apple iPhone Apple iPhone

Quant à l'application YouTube, elle tient plus du gadget qu'autre chose. On peut certes profiter de la plupart des vidéos disponibles sur le site mais on peut aussi le faire sur Dailymotion via le navigateur web et la page spécifique à l'iPhone.
On joue donc cinq minutes en wifi avec avant de laisser tomber. A noter que lors d'une connexion EDGE, la vidéo est dégradée pour être moins lourde et s'afficher rapidement malgré les limitations de la bande passante.

Et en tant que smartphone?

Même si Apple met en avant ces trois fonctions, vous vous doutez bien que l'iPhone peut faire bien plus qu'un simple téléphone avec fonction MP3 et connectivité au net. Malheureusement Apple a décidé de compliquer la tâche des programmeurs indépendants en n'ouvrant pas (encore, le SDK arrive en février) la machine aux programmes extérieurs.
Vu l'engouement du public, de nombreux développeurs se sont mis au travail et ont réussi à installer de nombreux logiciels plus ou moins utiles. Il n'en reste pas moins que l'iPhone est pour l'instant une machine fermée et qu'il ne peut pas être utilisé comme un smartphone classique par le pékin moyen.

Apple iPhone Apple iPhone

Apple fournit néanmoins quelques programmes de base avec son téléphone comme un outil de prise de notes, un calendrier ou encore un widget météo. Ces applications sont basiques comme dans tous les mobiles du marché mais remplissent malgré tout leurs tâches.

Apple iPhone Apple iPhone

Et l'appareil photo?

L'iPhone est doté d'un appareil photo intégré de 2MP qui est situé à l'arrière de la machine. L'application permettant de le contrôler est excessivement simple et ne permet aucun réglage. Oubliez aussi toute capture de séquence vidéo ou l'ajout d'effets amusants sur les photos.

Apple iPhone Apple iPhone

La qualité est par contre au rendez-vous, l'APN s'en sortant très bien en plein jour et quand même pas si mal que ça en intérieur. Les photos de nuit sont à éviter mais c'est le cas pour tous les APN de téléphone portable.
Voici quelques photos prises avec mon iPhone:

Apple iPhone Apple iPhone
Apple iPhone Apple iPhone
Apple iPhone Apple iPhone

L'autonomie de l'iBiniou

Avec un grand écran, un processeur qui tourne à plus de 600MHz et des applications aussi gourmandes, beaucoup de gens craignent de retrouver leur iPhone à plat avant la fin de la journée.
J'utilise mon iPhone quotidiennement de la façon suivante: 45 minutes de communication, 45 minutes de surf en wifi et un peu plus d'une heure de musique par jour. Je ne mets jamais mon iPhone en mode avion le soir, il est donc connecté 24h/24 mais sans bluetooth ni wifi lorsque je n'en ai pas besoin. Mon iPhone ne m'a jamais laissé en rade en un mois, pourtant je ne le recharge que tous les trois jours!

On peut donc saluer la performance d'Apple qui a réussi à proposer un téléphone puissant doté d'une bonne autonomie. Il est par contre regrettable que la batterie ne soit pas amovible ce qui risque de poser des problèmes d'ici un an ou deux.

Il serait temps de conclure, non?

Vous l'avez bien compris, je suis sous le charme de l'iPhone. C'est un très beau téléphone qui possède une ergonomie largement en avance sur ses concurrents. Les 8Go de mémoire flash sont largement suffisants pour avoir toujours sur soi ses MP3 préférés et le navigateur web est une vraie réussite qui mériterait juste une bonne mise à jour pour être parfait.

Pourtant on reste sur sa faim, la faute à Apple qui a énormément bridé son téléphone. Son manque d'ouverture est une honte et certaines lacunes font tâches. L'iPhone a un potentiel énorme mais Apple a eu les yeux plus gros que le ventre. Pas de sonnerie MP3 (on ne peut même pas se réveiller en musique!), obligation de passer par iTunes pour gérer sa musique, contrats exclusifs auprès des opérateurs et j'en passe. Apple a préféré se remplir les poches plutôt que de fournir le téléphone que tout le monde attendait et je trouve cela vraiment dommage.

Mais que vous soyez fan ou non de l'iPhone, il est clair que c'est le téléphone de l'année. Il n'y a qu'à voir le buzz entre son annonce en janvier et sa sortie aux USA en juin ou encore les réactions des autres fabricants de mobiles qui ont tous commencé à copier les avancés ergonomiques de l'iBiniou.

Même si j'ai préféré garder mon Nokia E61 pour les connexions DATA, en particulier pour la 3G et la possibilité de s'en servir comme modem bluetooth, il est clair que l'iPhone va rester mon téléphone principal pendant quelques temps. S'il ne correspond pas forcément aux attentes de tout le monde, il convient parfaitement à mon utilisation: un bon téléphone qui soit aussi un bon lecteur MP3 afin de ne trimballer qu'un seul appareil dans la journée (et un seul chargeur en week-end).

Un iPhone bien entouré

Apple iPhone Apple iPhone
Apple iPhone Apple iPhone
Apple iPhone Apple iPhone
Apple iPhone Apple iPhone
Sony-Ericsson W950i contre Apple iPhone Sony-Ericsson W950i contre Apple iPhone

Commentaires

Merci pour toutes ces informations, meci!
Je me suis procuré un iphone il ya une semaine, c'est vrai que c'est un super telephone! mais domage qu'il soit tres limité : pas d'ajout de programmes, pas de telechargement de fichiers jointss.
J'espere que les prochaines mises a jour permetteont tout cela.

PS : en changeant mon fond d'ecran, l'arriere plan du menu principal reste toujours noir... ya-t-il moyent de changer ca?

Merci encore

De Hicham

Il est possible d'ajouter des programmes et de personnaliser l'interface mais pour ça il faut bidouiller un peu et jailbreaker l'iPhone. C'est sans risque et ça permet de faire bien plus de chose que ce qu'Apple autorise de base (des jeux, des émulateurs, des utilitaires, de nouvelles fonctions). Pour en savoir plus, une seul adresse: le forum de Frenchiphone forum.frenchiphone.com/
Personnellement j'utilise Summerboard pour rendre l'interface plus jolie.

De Got

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

une création Spoutnik Concept


Parse error: syntax error, unexpected $end, expecting ')' in /home/squarego/agag/ecrire/tools/bbclone/var/last.php on line 729