Crackdown - As Geek As Got

Crackdown

Crackdown - Xbox 360Voilà bien un jeu sur lequel je n'aurais pas parié un euro. Comme quoi, je peux être sacrément con des fois. Heureusement qu'Amazon faisait une offre spéciale 'PGR3 et Crackdown pour 19€' quand j'ai acheté ma 360. Le pitch? Vous êtes un super-flic génétiquement modifié qui doit nettoyer une ville des ses différents gangs qui la défigurent en utilisant la manière la plus expéditive possible.
Cela sonne réac', n'est-ce pas? Et pourtant c'est le créateur de GTA qui est derrière Crackdown mais on est obligé d'attendre la fin du jeu pour avoir un peu plus de subtilités dans ce monde de brutes à la Dirty Harry.

Crackdown - Xbox 360

Le premier contact avec Crackdown a été mitigé pourtant: les graphismes me semblaient insipides, les contrôles peu intuitifs (en particulier pour les véhicules) et le message véhiculé nauséabond.
Mais tout ça, c'était avant que je découvre l'immense liberté laissée au joueur dans une ville gigantesque et accessible sans aucun temps de chargement. Mais ne mettons pas la charrue avant les boeufs et intéressons nous à l'essentiel, le côté technique.

Crackdown - Xbox 360

Car comme tous les jeux pour next-gen, Crackdown se devait d'en mettre plein la vue. Même si les choix graphiques m'ont un peu rebutés au départ, on ne peut pas dire que le jeu est moche, loin de là. On a l'impression d'être dans une BD américaine mais sans l'effet de Cel-Shading souvent utilisé pour représenter ce genre d'univers.
Realtime Worlds a préféré représenter les humains et les véhicules avec une débauche de polygones qu'une Three-Sixty peut s'offrir mais en laissant un côté simplifié pour les décors pour donner ce côté bande dessiné qui désamorce la violence en la rendant plus irréelle.
Mais ce qui frappe le plus, c'est le moteur 3D de Crackdown qui affiche sans sourciller une distance de vue hallucinante qui permet d'embrasser du regard toute la ville depuis n'importe quel point en hauteur. Et chaque bâtiment, chaque rue, chaque plage ou colline est réellement accessible. Pas de mur invisible, pas de quartier inatteignable ou encore de décor lointain inaccessible. Libre à vous de vous balader où vous voulez, vous êtes totalement libre et encore plus que dans GTA.

Crackdown - Xbox 360

Car ce sentiment de liberté est accentué par les capacités du héros à escalader chaque immeuble et sauter de toits en toits à la manière de Trinity dans Matrix. En faisant progresser votre personnage au maximum de ses capacités physiques vous escaladerez de vrais gratte-ciels et traverserez des boulevards à 100m au dessus de la route.
Et ne croyez pas que les développeurs ont laissé cette liberté pour le plaisir, ils vous ont concocter de vrais parcours urbains que ne renierait pas un Yamakazi. Ils ont fait de même au niveau du sol avec des courses en voiture. Et en rajoutant les multiples orbes cachées dans tous les recoins (souvent les plus inaccessibles) de la ville, je peux vous dire que j'ai passé plus de temps en tant que monte-en-l'air qu'en tant que flic.
C'est un plaisir immense que d'évoluer dans la ville, sans limite. On le fait avec plaisir et c'est la vraie réussite du titre. Imaginez un GTA puissance 10 voire 100, où les capacités surhumaines de votre héros font passer Batman pour un petit vieux plein d'arthrite.

Crackdown - Xbox 360

Malheureusement les missions de Crackdown sont nettement moins intéressantes et immorales que celles de son illustre ainé. Votre but est de détruire tous les gangs qui gangrènent la ville de Pacific City. Pour venir à bout d'un gang, il faut tuer son chef mais pour cela vous devez d'abord éliminer ses lieutenants afin d'affaiblir ses troupes et rendre son assassinat plus facile.
Le jeu se limite donc à tuer dans la rue des hommes de mains à la pelle (on gagne même des succès xbox en en tuant un certain nombre en temps limité ou avec un type d'arme particulier) pour découvrir où se cachent les lieutenants. Une fois une planque découverte, vous allez y faire le ménage et c'est reparti pour passer au suivant.
Même si chaque planque est différente, le manque d'originalité de la mission principale ne motive pas spécialement le joueur. Sans compter qu'on arrive très rapidement au dernier boss du dernier gang, sans trop se fouler une fois qu'on a compris qu'il était plus facile de tuer les lieutenants au corps à corps après s'être dégagé un chemin dans leur garde rapprochée à l'aide d'un bon fusil d'assaut.
Car n'essayez pas de tuer tous les hommes de main dans chaque planque, les munitions vous manqueraient avant d'avoir éliminé la moitié des méchants.

Crackdown - Xbox 360

Les contrôles sont à l'image du reste: très bourrins. Un bouton pour chaque action (sauter, tirer, taper,...) afin que le joueur ne soit jamais perdu dans les commandes.
A pied, on vise un ennemi en le pointant grossièrement avec le viseur et en l'alignant automatiquement avec la gachette gauche. Ce lockage est perfectible et vous rendra souvent vulnérables aux attaques d'un ennemi plus proche que celui que vous avez visé. Mais comme notre héros est un vrai tank sur pattes, on s'en accommode facilement.
En voiture c'est un peu plus compliqué. Non pas qu'il y a plus de commandes (enfin, il y a celles de l'autoradio mais bon..) mais il n'est pas facile de conduire la voiture ou le camion car les contrôles sont... bizarres? Même en améliorant sa compétence, la conduite n'est jamais intuitive et je n'ai jamais réussi à me sentir à l'aide au volant. M'enfin les contrôles ne sont pas plus mauvais que dans GTA...

Crackdown - Xbox 360

Alors, un bon titre ce Crackdown? Définitivement! Bien jouissif dans son bourrinage sans limite, extrêmement addictif pour sa liberté de mouvement (certaines courses sur les toits resteront dans les annales et le saut depuis la tour la plus haute de l'agence est gravée à jamais dans ma tête) et techniquement bon, je ne vois que ses contrôles limités et sa courte durée de vie associée à une certaine lassitude pour ternir le tableau.
Et quand on voit qu'il est en gamme budget depuis quelques temps, je me demande pourquoi chaque possesseur de Xbox 360 ne l'a pas.

Crackdown - Xbox 360
Crackdown - Xbox 360

Les images proviennent de Gamekult et de IGN.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

une création Spoutnik Concept