Tony Hawk's Project 8 - As Geek As Got

Tony Hawk's Project 8

Tony Hawk's Project 8 PSPOn est tous potes de Tony Hawk. Depuis des années maintenant on lui fait faire des tas d'acrobaties qui se terminent très souvent par une chute brutale sur le macadam. Et pourtant Tony ne nous laisse pas tomber et revient régulièrement sur nos machines préférées.
Après un premier UMD pas mauvais mais pas franchement original, la licence Tony Hawk revient sur PSP avec Project 8. On retrouve donc Tony, en guest star, qui cherche à monter une équipe avec les huit meilleurs skateurs de la région. Et foi de petit banlieusard américain, vous en ferez parti!

Ok, le pitch n'est pas très excitant. Encore une fois il s'agit de faire ses preuves en réalisant divers objectifs sur plusieurs niveaux. Pas de changement depuis Tony Hawk Underground 2: Remix, vous vous baladez toujours dans le niveau à la recherche de PNJ qui vous donneront un objectif à réaliser.
Cette liberté d'action vous permet donc d'explorer les niveaux à votre guise, de vous faire la main sur les passages difficiles ou encore d'interagir avec certains éléments du décors pour débloquer de nouvelles zones et donc de nouveaux objectifs.

Du côté des niveaux, on reste dans le domaine du très classique si ce n'est une petite amélioration graphique. On a le droit à des niveaux comme le centre-ville, la banlieue ou encore le lycée. Rien de bien folichon de ce côté-là, ce serait même une régression par rapport à l'ancienne version qui nous proposait un tour du monde haut en couleur.
Néanmoins les objectifs ont gagné en diversité et c'est appréciable. Même si les principes de base restent les mêmes d'un niveau à l'autre, les actions sont à effectuer dans un contexte différent.

Quant au maniement de notre skateur il est parfaitement identique à celui de la version précédente. On notera juste un nouveau mode de figures qui nous permet de contrôler la planche directement avec un effet de ralenti.
Dans tous les cas, si vous avez déjà joué à Tony Hawk sur PS2 ou PSP, il ne vous faudra pas plus d'une seconde pour retrouver vos marques. Il y a quelques améliorations heureusement mais elles restent mineures. On peut citer par exemple les déplacements à pied, qui semblent plus naturels et qui offrent de nouvelles possibilités.

Côté sonorisation, c'est toujours dans la même veine que les précédents titres de la licence. On a donc le droit à des musiques de djeunz et à quelques effets sonores qui ne sortent pas de l'ordinaire.

La seule innovation notable est malheureusement particulièrement horripilante. Tout au long de votre progression, de nombreux sponsors vont vous fournir du nouveau matériel et chaque nouveauté se voit gratifiée d'un spot de pub (sur votre Nokia N93, pub encore). Et croyez moi, ces vidéos arrivent souvent! On a plus l'impression que notre skateur est un homme-sandwich qu'un athlète de haut niveau et que les marques vous jugent comme le jury du Salon de l'Agriculture note les plus belles vaches du salon. Vous n'êtes qu'un pur produit marketing, très très valorisant.
Mais le désagrément ne s'arrête pas là et on est aussi souvent interrompu par des vidéos de skateurs célèbres qui cassent un peu le rythme. Car presque à chaque fois que vous réussissez un objectif vous y aurez droit. Sympa les premières fois, relou ensuite.

Vous l'avez bien compris tout au long de ce test, Tony Hawk's Project 8 n'est qu'une mise à jour de la version précédente, elle-même mise à jour de la précédente et ainsi de suite.
Alors oui, c'est un peu mieux: un peu plus joli, un peu plus maniable, un peu plus intéressant, etc... Mais il n'y a que peu d'innovations et si vous n'êtes pas un fan inconditionnel de la série, vous risquez d'avoir un fort sentiment de déjà-vu. Malgré tout, on se laisse facilement prendre au jeu et on recommence plusieurs fois certains passages pour enfin réussir tel ou tel objectif. Alors pourquoi ne pas passer un bon moment avec votre pote Tony, surtout si vous ne l'avez pas vu depuis longtemps?...

Les captures d'écran proviennent de jeuxvideo.com.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

une création Spoutnik Concept