CRUSH - As Geek As Got

CRUSH

CRUSH PSP
Envie d'essayer un jeu différent? Envie de faire marcher votre cerveau autant que vos réflexes en jouant avec votre PSP? Mais j'ai le jeu qu'il vous faut mon bon monsieur! Il s'appelle CRUSH, est développé par Zoë Mode et c'est ma foi un jeu qui peut vous faire ressortir votre PSP du tiroir.
C'est bon? Vous êtes intéressé?


Le plus difficile pour moi maintenant que j'ai votre attention, c'est de vous expliquer clairement le principe du jeu. Il est à première vu simple: vous devez déplacer votre personnage dans le niveau pour atteindre la sortie en ayant récupéré un maximum de bonus.
Sauf que l'univers dans lequel vous êtes représente la conscience du héros et que celle-ci est tout sauf tranquille! Vous évoluez donc dans un univers en 3D tarabiscoté, tout en blocs et en vides. Sauf que vous avez la possibilité de transformer ce monde de la 3D à la 2D, en l'aplanissant suivant votre point de vue.
Plutôt que de me lancer dans de longues explications inutiles, le plus simple est que vous jetiez un oeil sur cette vidéo pour comprendre comment marche le dégonflage:

Et outre l'avantage de me passer d'explications sur le gameplay, cette vidéo me permet aussi de rebondir sur les graphismes de CRUSH. Comme vous avez pu le voir, le jeu propose une 3D très basique voire même trop cubique et au look particulier qui pose l'univers du jeu. Mais ce qui est impressionnant malgré tout, ce sont les passages entre les deux états, dégonflé (en 2D) ou non (en 3D).
Le reste tient la route sans pour autant être mauvais. L'ambiance et surtout la façon de jouer font que le jeu ne mise pas tout sur les graphismes, ce que l'on voit trop rarement ces derniers temps.
L'intrigue du jeu avance grâce à des écrans fixes plutôt jolis et des textes énoncés par des doubleurs qui connaissent leur boulot pour une fois. On entre donc rapidement dans l'ambiance et l'humour un peu bête n'est pas gênant, amenant même parfois un sourire sur le visage du joueur.

Comme la vie est bien faite, la maniabilité de CRUSH ne fait pas honte au titre. Même si le personnage a une certaine inertie, le tutoriel nous apprend les bases sans nous saouler et on assimile ensuite chaque nouvelle action disponible. L'élément crucial de la maniabilité n'est pourtant pas le contrôle du héros mais plutôt de la caméra car l'aplanissement de l'univers en dépend. Les développeurs se sont simplifiés la vie en ne permettant de choisir qu'entre cinq points de vue (devant le héros, derrière, à sa droite, à sa gauche et au dessus de lui) et on comprend mieux le côté cubique des mondes traversés.
Même si le concept est simple, on cafouille un peu au début avec les différents points de vue et surtout leurs conséquences en cas de dégonflage. On arrive néanmoins à assimiler rapidement les possibilités de ce principe et si on reste souvent bloqué au cours d'un niveau, c'est rarement à cause de sa visualisation en 2D/3D mais plutôt à cause de sa complexité intrinsèque.

Car ne croyez pas qu'il suffit de s'amuser à aplanir un coup à gauche, un coup en haut pour récupérer suffisamment de bonus pour sortir du niveau! CRUSH propose en effet les mêmes difficultés qu'un jeu de réflexion comme Lemmings et il faut souvent prévoir à l'avance les cinq ou dix prochains mouvements pour espérer réussir à avancer un peu. La 2D/3D apporte juste quelques possibilités supplémentaires de se torturer le cerveau.
Mais chose incroyable, même si on se retrouve souvent bloqué, CRUSH est suffisamment sympathique pour qu'on continue de penser au niveau une fois la console éteinte afin d'imaginer les solutions possibles. Je me suis même surpris à rallumer ma PSP pour passer ce foutu niveau alors que je m'étais juré en éteignant la console de ne plus toucher à CRUSH. Et je ne suis pourtant pas du tout un fan de ce genre de jeux presse-cerveaux.
Pour être honnête, j'ai quand même fini par lâcher ce jeu au bout de quelques heures mais uniquement parce que j'avais atteint mes limites et qu'il m'est impossible d'atteindre la sortie du monde en forme de grande roue.

Il n'en demeure pas moins que CRUSH est fait pour tous les amateurs de réflexion et je conseillerais même aux possesseurs de PSP pas forcément intéressés par ce type de jeu d'y jeter malgré tout un coup d'oeil histoire de s'aérer un peu les neurones avec un titre qui n'est pour une fois pas un portage d'un jeu PS2.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

une création Spoutnik Concept