SSX On Tour - As Geek As Got

SSX On Tour

SSX on Tour PSPPuisque la neige fait défaut en ce moment sur les Pyrénées, rien ne vaut un bon jeu de sports de glisse pour oublier que je ne boufferai pas de poudreuse cette année encore.
Au programme donc, SSX On Tour sur PSP. Un bon jeu sans originalité qui a le mérite d'être facile à prendre en main, d'être joli, d'être fun et d'être aussi rempli de trucs de surfeur winner...

Pour les engourdis du pad qui ne connaîtraient pas la série des SSX, je ne vais pas me prendre la tête à leur expliquer que c'est l'équivalent enneigé de la série des Tony Hawk car cela ne leur parlerait pas plus. Je vais plutôt leur dire que les SSX est un mélange de course et de freestyle soupoudré d'un peu de violence (on peut taper les autres personnage!) et complètement orienté arcade, à ski ou en snow avec des tas de crétins qui doivent avoir plus de fractures des os que de points au bac.

Maintenant que les choses sont claires, on peut passer au jeu. Quelque soit le mode choisi, le but est soit de descendre le plus vite possible une piste soit de réaliser le plus de figures pour engrenger un maximum de points. Mais comme il nous faut bien quelque chose à quoi nous mesurer, la console nous oppose des adversaires à battre pour progresser. Pour cela il faut terminer premier à la finale de chaque épreuve, chacune d'entre elles étant décomposée en manches. Même si le but est de choper la médaille d'or, le jeu tolère nos imperfections et nous octroie une médaille de bronze ou d'argent si on ne s'en tire malgré tout pas trop mal (comprendre: si on arrive second ou troisième de la finale).
Plus on gagne de médailles plus on débloque de nouvelles épreuves dont certaines se déroulent en une seule manche contre un seul adversaire. Et les victoires nous apportent parfois quelques améliorations pour notre sportif en plus d'une médaille.

Comme dans tout bon jeu d'arcade, la prise en main de SSX est immédiate pour qui a déjà eu un pad dans les mains ces dix dernières années. Sans même y réfléchir, on contrôle aisément son personnage, du moins pour les actions de base. La maitrise complète du titre est quand même un peu moins accessible et je dois avouer que je ne suis toujours pas à la hauteur côté freestyle. Autant les descentes ne me posent aucun problème, autant accumuler des points en faisant virevolter mon personnage m'est impossible. Je n'y suis jamais arrivé dans Tony Hawk, il n'y avait donc pas de raison que j'y arrive avec SSX.
Mais contrairement au jeu de skate, SSX ne bloque pas le joueur s'il ne maitrise pas le 1080 grab backslide. Chaque type d'épreuve est indépendante et on peut donc boucler toutes les courses sans avoir réussi à finir la moitié des épreuves de freestyle.

Et comme tout bon jeu PSP, SSX serait graphiquement digne d'apparaitre sur PS2. De la 3D partout avec une fluidité sans faille. On peut pinailler sur le manque d'originalité du graphisme ou son manque de variété mais après tout, la neige reste de la neige (Jim, cette phrase est pour toi). Là où l'on est agréablement surpris, c'est dans la taille et la multitude d'intéractions de chacune des pistes.
En effet, il n'y a pas qu'un seul chemin possible entre le départ et l'arrivée, loin de là. Le parcours est incroyablement libre et le hors-piste est plus que conseillé pour gagner quelques secondes ou trouver les meilleures enchainements de sauts/grinds pour accumuler des points.
Et ce n'est pas tout! Le joueur intéragit souvent avec le décors: on peut évidemment utiliser ou détruire certains élements comme les vitres ou les arbres mais certaines actions du joueur entrainent des glissements de terrain ou des chutes d'objets qui vont l'obliger à être très réactif.

La durée de vie du jeu est plus que correcte, entre les nombreuses épreuves de descente, de freestyle ou de big air et les défis à réaliser. La possibilité de se ballader librement dans chacune des pistes débloquées est un vrai plaisir vu leur taille et les possibilités qu'elles offrent.
Sans compter aussi notre besoin d'excellence qui nous pousse à recommencer certaines épreuves pour gagner cette foutue médaille d'or, l'argent ou le bronze n'allant pas avec notre teint de surfeur winner.

La liberté et l'intéraction du titre associées à sa nervosité et à sa prise en main en font un bon jeu qui mérite d'être toujours à portée de main pour une partie de temps en temps, même une fois tous les callenges finis.
Mais SSX On Tour n'est pas le jeu de snow et de ski ultime principalement à cause de son manque d'originalité, les musiques de djeunz déjà entendue dans de multiples titres d'EA Games n'aidant pas à différencier ce jeu de tous les autres produits de la marque EA Sports qui ont le même gameplay quelque soit le sport.
C'est d'ailleurs vraiment dommage car chaque année ces jeux perdent un peu de leur intérêt vu qu'on a plus l'impression de jouer à des extensions qu'à des nouveaux jeux...

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

une création Spoutnik Concept


Parse error: syntax error, unexpected $end, expecting ')' in /home/squarego/agag/ecrire/tools/bbclone/var/last.php on line 729