Pursuit Force - As Geek As Got

Pursuit Force

pochette Poursuit Force
Il était temps que j'écrive à nouveau ici! Et pour ne pas oublier que ce blog n'est pas 100% NDS, voici le test d'un jeu PSP. Un jeu qui, ma foi, aurait pu être un vrai hit si la difficulté avait été mieux dosée. Mais ne boudez pas votre plaisir, Pursuit Force va vous permettre de prendre la place d'un Bruce (Willis) ou d'un Mel (Gibson) dans toutes les scènes/cascades d'un bon film d'action hollywoodien.

Car le programme est chargé pour notre héros du jour: pourchasser des loubards, des amazones urbaines, des mafiosis voire même des militaires fascistes (qui a dit pléonasme?) sur tous les moyens de locomotions possibles tels que des motos, des voitures, des hors-bords et des hélicoptères. En effet, vous êtes l'élément majeur d'une brigade spéciale de la police chargée de rétablir l'ordre quand les policiers classiques sont débordés.
Mais ne croyez pas que ce job est difficile avant d'avoir été enguelé pour la première fois par votre chef, là vous saurez ce que c'est de risquer sa vie!

Pursuit Force est donc un jeu d'action très rythmé où les poursuites sont monnaies courantes. Vous débutez chaque mission sur un véhicule de police avec votre fidèle petit gun pour aller nettoyer toute la racaille qui traine. Rassurez vous, au cours de la mission et suite à quelques arrestations musclées (et plutôt expéditives), vous pourez changer d'arme et de véhicule. Mais certainement pas de la manière la plus traditionnelle...
Non, dans Pursuit Force, quand vous changez de véhicule, c'est forcément spectaculaire. En pleine poursuite à 150km/h, vous sautez par exemple de votre moto pour atterrir sur le toit d'une voiture dont vous massacrez tous les occupants avant de prendre le volant. Et vous pouvez me croire, vous allez le faire souvent car c'est généralement obligatoire et de toutes façons bien plus efficace que d'attaquer ledit véhicule avec votre petit flingue asthmatique.
Les missions sont scénarisées mais derrière l'histoire se cache généralement une poursuite et un massacre en règle des méchants. Heureusement la violence est quelque peu minimisée par le côté "parodie de film d'action" des voix des personnages. Imaginez le doublage le plus exagéré pour un mafieux ou un militaire et vous aurez une idée du ton des personnages.

Maintenant que le gameplay du jeu est posé, il est temps de parler de sa réalisation. Comme je l'ai dit au dessus, les voix et l'ambiance sont parfaites et on ne s'étonnerait pas de croiser Bruce Willis au détour d'une rue. Graphiquement aussi le jeu s'en tire très bien. Ce n'est pas le plus beau jeu de la PSP mais les environnements sont bien modélisés, tout comme les personnages et les véhicules. Tout est fluide et bien animé ce qui dessert particulièrement bien l'action trépidante du titre. Les quelques effets spéciaux (ralentissement du temps, étincelles, explosions,...) sont correctement affichés sans pour autant impressionner le possesseur de PSP.
La maniabilité est par contre en retrait car elle est un peu fouillie. La plupart des boutons de la console sont utilisés mais presqu'aucun ne tombe sous la main. Tirer avec le bouton R ou sauter d'un véhicule à un autre avec le bouton O n'est pas des plus naturels. Sans comptez que le contrôle des véhicule est un peu basique, loin de la maniabilité d'un Burnout ou d'un GTA. On s'emmêle donc parfois les pinceaux en pleine action et il n'est pas rare de profiter d'un bonus de vie alors qu'on cherchait juste à freiner...

Mais là où le bât blesse, c'est la difficulté excessive du jeu. Dès les premières missions il faut gérer à la fois un timing très très juste et des ennemis plutôt coriaces. Pour faire simple, imaginez que dans le meilleur des cas il faille une minute pour rattraper vos adversaires. Dans un jeu correct, on aurait une minute vingt voire une minute trente pour y arriver. Mais dans Pursuit Force, une telle poursuite devrait être terminée en une minute dix (voire moins). En gros, vous n'avez quasiment pas le droit à l'erreur. Et tout est chronométré sur le fil du rasoir, même quand vous êtes à pied contre cinquante types armés jusqu'au dent!
La difficulté est telle qu'il faut généralement à un joueur lambda (comme moi) recommencer une trentaine de fois MINIMUM chaque mission pour espérer la finir. Heureusement que les temps de chargements ne sont pas excessifs!
Cela gache tout l'intérêt du jeu et risque de dégouter même les plus hardcore gamers des hardcore gamers!

Et c'est vraiment dommage car on prend réellement son pied en sautant de véhicules en véhicules tout en dégommant les pires affreux qui pourraient être des adversaires de Nicky Larson. On se sent d'autant plus dans la peau d'un héros de film d'action que de nombreux cliens d'oeil parsèment le jeu. L'une des missions que j'ai débloquée est un pur remake de Speed, avec un bus piégé qu'il faut rattraper puis conduire sans descendre sous les cents miles par heure. Bref, du potentiel remarquablement bien gaché par une difficulté insurrmontable et une maniabilité perfectible.

N'hésitez pas à aller voir le test de Pursuit Force sur JeuxVideo.com pour vous assurer que je ne raconte pas de connerie.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

une création Spoutnik Concept